Le nanocoating

À froid

Pour faire un bon nanocoating des spires, bobines et fils à froid il faut :

1 - Préparer un litre de soude caustique.
Matos :
- Gants (pour produit dangereux) et masque de protection
- 60 g de soude caustique pure à 99,99% NoaCh.
- Un récipient en pyrex d'un litre et demi, ou plus, qui ferme bien.
- 1 litre d'eau distillée ou déminéralisée (comme on la fait bouillir, l'une ou l'autre ça n'a pas d'incidence).
- 3 goulots de coca-cola sans les bouchons (le pas de vis du bouchon contient du carbone 14).
- Du papier d'aluminium de cuisson (format A4 : 21x30 cm), coupé en 18 morceaux.
- Une bouteille en verre d'un litre minimum pour récupérer la solution (sur laquelle tu auras écrit : Attention ! Soude caustique ! Danger ! Ne pas toucher !). Plus un entonnoir.
Action :
- Verse les 60g de soude caustique dans ton récipient pyrex. Rajoute les 3 filetages de bouteille de coca.
- Porte à ébullition ton litre d'eau.
- Mets ton masque et tes gans.
- Verse rapidement ton eau bouillante dans ton récipient et ferme-le immédiatement !
- Laisse agir plusieurs heures jusqu'à refroidissement complet de la solution.
- Remet ton masque et gants et transfère ton liquide obtenu dans ta bouteille en verre avec l'entonnoir. Etiquette bien ta bouteille que personne de l'utilise par inadvertance ! Lave bien ton récipient pyrex, ton entonnoir et tes gants.
- C'est prêt.

2 - Choisis ton moment pour lancer le nanocoating. Pour cela check la météo à l'avance et repère une période de beau temps (3 jours minimum). Tu as besoin de chaleur et de soleil pour nanocoater.
Carte photo satellite sur [http://www.meteofrance.com/previsions-meteo-france/animation/satellite/europe] et carte météo prévisionnelle sur [http://www.meteociel.fr/prevville.php] (utilise les deux sites pour la prévision). Il va donc de soi que la période d'été est la meilleure.

3 - Pour la pulvérisation, transfère une partie de la préparation obtenue dans un vaporisateur dédié exclusivement à la soude caustique (si possible en verre le vaporisateur, ou bien en plastique le plus solide possible. La solution caustique bouffe le plastoc).

4 - Soit sûr que les bobines et les fils à nanocoater sont exempts de toutes traces de gras. Pour cela spirale les, soit en portant des gants (moins pratiques et précis pour le travail mais plus sûr pour la propreté des spires, bobines et fils), soit en les nettoyant avant de les nanocoater (bain de vinaigre chaud, pendant plusieurs heures, puis séchage à l'air libre ou bien bain de soude caustique à l'eau bouillante).

5 - Étire toutes les spires pour que la solution vaporisée puisse enrober absolument tous les fils.

6 - Transfère tout ce que tu veux nanocoater dans un grand bocal à grande embouchure (le plus grand possible), n'en mets pas trop à l'intérieur (d'où le besoin de vraiment très grand bocal). Ou bien mets les pièces à nanocoater en individuel dans des ziplocks (sachets de congélation avec zip).

7 - Une fois le matériel dans le bocal (ou les ziplocks) et la soude dans le vaporisateur (utilise masque, lunettes et gants de protection, la solution brule toutes parties corporelle en interaction avec elle), te mettre à l'extérieur à l'abri du vent si possible, sinon  vérifier le sens du vent (fais un tout petit essai de vaporisation pour confirmer le sens), ouvre le bocal et donne 2 à 3 coup de vaporisation sur le cuivre. Referme immédiatement et expose le bocal au soleil à l'abri du vent. Remue le bocal et les spires le plus souvent possible (toutes les heures environ). Profites-en pour sentir avec les mains la chaleur émise par le bocal. Tu cherches à créer un environnement de vapeur à l'intérieur du bocal. Commence le plus tôt possible (dès que la chaleur et le soleil sont là) jusqu'à plus tard possible (avant le coucher de soleil).

8 - De temps en temps (guère plus que 2 ou 3 fois dans une longue journée d'été), remettre 1 ou 2 coups de spray dans le bocal.

9 - Avant le coucher du soleil, transfère le bocal à l'intérieur, et installe le sur ou devant une source de chaleur si possible. Le bocal doit être chaud comme lorsqu'il est exposé au soleil. Remue toutes les heures (pas pendant que tu dors, naturellement...).

10 - Lorsque tu remues, soit bien vigilant à ce que les spires changent de place, de façon à libérer les parties qui se touchent, pour pouvoir être nanocoatées. Pour cela, après brassage, change souvent la position du bocal. Debout, allongé, la tête en bas (si le bouchon utilisé le permet), sur le coté, tête bêche, etc…

11 - Lorsque tout le matériel est bien noir, le sortir du bocal et rincer proprement le cuivre nanocoaté à l'eau distillée ou déminéralisée afin de faire disparaitre les traces ce soude que l'on peut apercevoir (traces blanches sur le cuivre). Manœuvre à faire délicatement afin de ne pas abimer le nano revêtement.
Puis suspendre les cuivres à l'extérieur, à l'abri du vent et de la poussière pour séchage. À partir de ce moment, utilise toujours des gants pour manipuler le cuivre. Rince aussi le bocal et étiquette-le afin de ne plus l'utiliser pour autre chose que le nanocoating à la soude.

12 - Avec un ohmmètre vérifie que le cuivre est bien nanocoaté. Pour cela mets le curseur sur 20 Hom ça t'affiche 1, réunis les 2 pointes testeuses ensemble, tu obtiens 0. Puis pose tes pointes sur les spires. Une d'un coté, l'autre de l'autre, si ton nano est bon tu dois obtenir 1partout, signe que ton cuivre est bien isolé par le nano revêtement.

13 -
Transvase ce qui reste de solution du vaporisateur dans la bouteille en verre et lave le pulvérisateur à grande eau. Le reste de soude évacuée dans le lavabo ou l'évier aide à déboucher les canalisations.

avatar Yv
Om Namah Shivaya
Yv