Les électrolyses


Mes protocoles

Avec électricité :

CO2ZnO

- Électrodes : bâton de carbone Ø 8mm, longueur(L) 14cm (cathode) - plaque de zinc (99,99% zinc) longueur 14cm, largeur(l) 1,5cm, épaisseur(ép) 1,5mm (anode).
- Solution saline : eau déminéralisée + 3% de sel de Guérande + cuillérée à café (càc) de bicarbonate (bicar) = Ph 8,4 (le tout filtré avant utilisation).
- Pot en verre.
- Porte électrode : cul de bouteille plastique puis maintenant jeu de pinces à linge. Prochainement : mieux...
- Bulleur : d'aquarium, modèle Stick Air de Zolux. Tenu par ventouse sur le pot. Tuyau d'aquarium souple. Le tuyau est orienté vers le bas de l'anode.
- Temps : ½h sans bulleur pour polariser les électrodes, puis bulleur. Temps total 30h puis stop. Evacuation immédiate des électrodes. ½h de repos puis aspiration des eaux mères (l'eau qui a servi à la production) récoltée dans un bidon spécial eaux mères CO2ZnO. Remplacé par la 1ère eau de dessalage (eau déminéralisée).
- Dessalage : trois. Eau aspirée avec seringue dédié au CO2ZnO. Récoltée dans un bidon spécial dessalage CO2ZnO. De 2h à 12h (jusqu'à 24h) entre chaque dessalage (en 24h tu peux verser directement du pot dans le bidon, le gans étant bien compact au fond).
- Électricité : régulé par un [DC-DC Step Down Power Supply Adjustable Module] alimenté par un transfo 12V (transfo d'ordi). 0,84V (variable à ajuster pendant le temps de l'électrolyse de +/- 2%), 0,09A stable.
- Récolte : à la fin du 3ème dessalage, parfois du 2ème (test de l'eau avant décision).
- Étiquetage : chaque gans porte un n° répertorié dans un cahier avec décrit son protocole de fabrication, horaires, soucis, résultats, etc... N° collé sur le bocal pour référencement.

- Stockage : dans des bocaux en verre, bouchon en métal possédant une couche de ? (matériau étrange, blanchâtre et légèrement élastique) pour l'étanchéité. Stocké dans mon lieu de vie, à la lumière du jour, puis de l'éclairage électrique (led), puis de la nuit.



CuO

- Électrodes : bâton de carbone Ø 8mm, longueur(L) 14cm (cathode) - spirale cuivre Ø 8mm (fil de cuivre de Ø 2,5mm), L=14cm (anode).
- Solution saline : eau déminéralisée + 3% de sel de Guérande + cuillérée à café (càc) de bicarbonate (bicar) = Ph 8,4 (le tout filtré avant utilisation).
- Pot en verre.
- Porte électrode : cul de bouteille plastique puis maintenant jeu de pinces à linge. Prochainement : mieux...
- Bulleur : d'aquarium, modèle Stick Air de Zolux. Tenu par ventouse sur le pot. Tuyau d'aquarium souple. Le tuyau est orienté vers le bas de l'anode.
- Temps : ½h sans bulleur pour polariser les électrodes, puis bulleur. Temps total 12h puis stop. Evacuation immédiate des électrodes. ½h de repos puis aspiration des eaux mères (l'eau qui a servi à la production) récoltée dans un bidon spécial eaux mères CuO. Remplacé par la 1ère eau de dessalage (eau déminéralisée).
- Dessalage : trois. Eau aspirée avec seringue dédié au CuO. Récoltée dans un bidon spécial dessalage CuO. De 2h à 12h (jusqu'à 24h) entre chaque dessalage(en 24h tu peux verser directement du pot dans le bidon, le gans étant bien compact au fond).
- Électricité : régulé par un "DC-DC Step Down Power Supply" alimenté par un transfo 12V (transfo d'ordi). 1,57V (variable à ajuster pendant le temps de l'électrolyse de +/- 2%), 0,06A stable. Le + se connecte sur l'anode (cuivre), le - sur la cathode (carbone).
- Récolte : à la fin du 3ème dessalage, parfois du 2ème (test de l'eau avant décision).
- Étiquetage : chaque gans porte un n° répertorié dans un cahier avec décrit son protocole de fabrication, horaires, soucis, résultats, etc... N° collé sur le bocal pour référencement.
- Stockage : dans des bocaux en verre, bouchon en métal possédant une couche de ? (matériau étrange, blanchâtre et légèrement élastique) pour l'étanchéité. Stocké dans mon lieu de vie, à la lumière du jour, puis de l'éclairage électrique (led), puis de la nuit.



CH3

-

- Électrodes : bâton de carbone Ø 8mm, longueur(L) 14cm (cathode) - plaque de fer L=14cm , l=1cm, ép=2mm (anode).
- Solution saline : eau déminéralisée + 3% de sel de Guérande + cuillérée à café (càc) de bicarbonate (bicar) = Ph 8,4 (le tout filtré avant utilisation).
- Pot en verre.
- Porte électrode : cul de bouteille plastique puis maintenant jeu de pinces à linge. Prochainement : mieux...
- Bulleur : d'aquarium, modèle Stick Air de Zolux. Tenu par ventouse sur le pot. Tuyau d'aquarium souple. Le tuyau est orienté vers le bas de l'anode.
- Temps : ½h sans bulleur pour polariser les électrodes, puis bulleur. Temps total 18h puis stop. Evacuation immédiate des électrodes. ½h de repos puis aspiration des eaux mères (l'eau qui a servi à la production) récoltée dans un bidon spécial eaux mères CH3. Remplacé par la 1ère eau de dessalage (eau déminéralisée).
- Dessalage : trois. Eau aspirée avec seringue dédié au CH3. Récoltée dans un bidon spécial dessalage CH3. De 2h à 12h (jusqu'à 24h) entre chaque dessalage(en 24h tu peux verser directement du pot dans le bidon, le gans étant bien compact au fond).
- Électricité : régulé par un "DC-DC Step Down Power Supply" alimenté par un transfo 12V (transfo d'ordi). 1,07V (variable à ajuster pendant le temps de l'électrolyse de +/- 2%), 0,09A stable. Le + se connecte sur l'anode (cuivre), le - sur la cathode (carbone).
- Récolte : à la fin du 3ème dessalage, parfois du 2ème (test de l'eau avant décision).
- Étiquetage : chaque gans porte un n° répertorié dans un cahier avec décrit son protocole de fabrication, horaires, soucis, résultats, etc... N° collé sur le bocal pour référencement.
- Stockage : dans des bocaux en verre, bouchon en métal possédant une couche de ? (matériau étrange, blanchâtre et légèrement élastique) pour l'étanchéité. Stocké dans mon lieu de vie, à la lumière du jour, puis de l'éclairage électrique (led), puis de la nuit.

Sans électricité :

CuO

- Électrodes : spirale de cuivre nanocoatée Ø
- Solution saline : eau déminéralisée + 10% de sel de Guérande + cuillérée à café (càc) de bicarbonate (bicar) = Ph 8,4 (+/-10%) (le tout filtré avant utilisation).
- Pot en verre.
- Porte électrode : cul de bouteille plastique coupée et percée pour les électrodes. Trous suplémentaires pour la "respiration".

Gans d'eau de Quinton (O2Q) (protocole idem pour l'eau de mer)

- Récipient en verre duralex (résistant à la chaleur).

Le matériel :

- Le carbone :
- Le cuivre :
- Le zinc :
- Le fer :
- Les seringues :
- Les bocaux en verre :
- L'eau déminéralisée :
- Le bicarbonate de soude :
- L'eau de Quinton :
- Le sel de Guérande :
- Le bulleur :
- Les fils électriques de liaison :
- Les bandes Ph :
- Le modulateur électrique [DC-DC Step Down Power Supply Adjustable Module]

avatar Yv
Om El Morya
Yv